Passer par le ciel

Concours d'artiste, 2015

Ecole Le Sapey, Plan-les-Ouates (CH)

Avant et aujourd’hui

Avant la création de Genève, il y avait, entre le Salève et le Jura, une vallée verte et un lac dans lequel se jetait un fleuve. En ce temps là, la faune circulait librement d’une montagne à l’autre, puis la ville les sépara. Aujourd’hui, comme dans beaucoup d’autres régions des Alpes, le Salève et le Jura rétablissent leur faune.

Une légende urbaine

Un loup semble être descendu du Jura, un cerf du Salève.
Amarrés à des câbles, ils se font face. Leur peau reflète les nuages, le soleil et la ville. Les ombres et la lumière jouent avec ces deux corps, les animent. Ils scintillent ou disparaissent selon la météo. La nuit, une lumière blanche les fait apparaître comme des constellations.

La passerelle articule les bâtiments par un jeu de lignes multidirectionnelles.
La sculpture, discrète du fait de la légèreté de sa structure, joue avec les façades. Elle s’y reflète et passe devant les fenêtres des salles de classe et des couloirs. Depuis les fenêtres, depuis l’espace public, chacun observe la traversée céleste du loup et du cerf.

Production: ARTER, http://www.arter.net
Project (PDF)